isolation combles perdus

Isolation des combles perdus : les points à retenir

Les combles perdus constituent l’une des principales sources de déperdition de chaleur d’une habitation. Il est donc essentiel de les isoler, afin d’améliorer le confort thermique en intérieur tout en limitant la consommation énergétique du bâtiment en termes de chauffage.

Pourquoi isoler les combles perdus ?

L’isolation des combles perdus figure parmi les principaux travaux améliorant la performance énergétique d’un bâtiment. En effet, d’après les statistiques, une toiture mal isolée laisse échapper plus de 30 % de la chaleur accumulée à l’intérieur d’une habitation. Un tel phénomène entraîne obligatoirement des dépenses de chauffage importantes. L’isolation des combles non habitables a donc pour objectif d’améliorer le confort thermique en intérieur d’une maison, tout en limitant les fuites de chaleur durant les rudes périodes hivernales ainsi que l’échauffement de l’air intérieur en été.

Aujourd’hui, plusieurs matériaux permettant de réaliser l’isolation des combles perdus d’une maison, à savoir le polystyrène extrudé, le polystyrène expansé, la laine de roche et la laine de verre présentés en panneaux ou en rouleaux. Ils doivent cependant être associés à des pare-vapeur. À noter que la mise en place de ces matériaux isolants n’interfère aucunement au bon fonctionnement des installations électriques et des dispositifs spécifiques comme les alarmes sans fil ou tout autre système d’alarme habitation filaire sur alarmania.fr par exemple.

Quelle technique adopter ?

L’isolation des combles d’une habitation est obligatoirement réalisée en fonction de la configuration des combles et de leur accessibilité. La technique du soufflage consiste à projeter de l’isolant en vrac grâce à un dispositif spécifique, et ce, jusqu’aux endroits les plus difficiles d’accès. L’isolation par panneaux isolants passe par la pose de panneaux isolants au niveau des combles. Cette seconde méthode est surtout adaptée aux combles présentant un plancher à solives. Pour limiter les risques de ponts thermiques, il est essentiel que la pose par panneaux soit effectuée en continu.

Les combles d’une habitation peuvent également être isolés grâce à la technique du roulage. Spécialement recommandée pour les combles perdus présentant une certaine hauteur de toiture — avec la possibilité d’un aménagement ultérieur —, cette troisième technique consiste à poser délicatement les rouleaux d’isolants entre les solives ou sur le plancher des combles, après la mise en place préalable du pare-vapeur sur la longueur du sol. Pour information, l’isolation des combles par rouleaux doit respecter les prescriptions énoncées dans le cahier des prescriptions techniques du Centre scientifique et technique du Bâtiment.

À noter que l’isolation des combles perdus d’une habitation peut également être effectuée en extérieur, c’est-à-dire sur toiture. Dans ce cas, les isolants seront placés au niveau même du toit, sous les tuiles et les ardoises.

Les atouts d’une isolation des combles perdus

Le principal avantage de l’isolation thermique des combles perdus est la facilité de la mise en œuvre (pas besoin de faire appel à un professionnel), très efficace, elle fait un très bon rapport qualité/prix.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *