résultat

Comment opérer l’affectation du résultat en comptabilité ?

À l’issue des exercices comptables, toutes les données liées aux charges et aux produits sont soldées par un compte particulier, notamment le compte associé au résultat de l’exercice. Quand un produit paraît supérieur à la charge, l’entreprise connaît un bénéfice comptable. À l’inverse, quand les dépenses se présentent de façon prépondérante, la société rencontre une perte comptable.

En effet, l’affectation du résultat comptable doit être assujettie d’une opération comptable spécifique. Chaque écriture que le comptable doit enregistrer découle de la forme de la société et de la spécificité de cette dernière. Découvrez l’essentiel dans ce dossier.

Règlements globaux agissant sur l’affectation du résultat

L’affectation des gains doit être normalement réalisée en conformité avec la loi applicable en Belgique. Elle est en effet encadrée par de nombreuses dispositions déjà prévues aux décisions prises lors de l’assemblée générale.

L’enregistrement comptable au sujet de l’affectation du résultat varie en fonction de la forme juridique de la structure (société ou entreprise individuelle). Au sein des sociétés individuelles, la saisie comptable de l’affectation du résultat s’avère très simple. Le comptable à Ixelles, Saint-Gilles ou à Bruxelles vire tout simplement le résultat au compte créditeur ou au compte débiteur de la société.

L’écriture des comptes doit être effectuée dès l’ouverture de l’exercice comptable subséquent. Pourtant, si l’exercice s’est soldé par un gain, le traitement comptable de l’affectation du résultat se réalise de façon différente. Dans ce cas, le prestataire comptable débite le compte 120 de son entreprise cliente et crédite le compte 101.

Dans le cas inverse, c’est-à-dire que l’expert du chiffre a constaté la présence d’une perte, l’écriture à opérer est donc le compte 129 sur le résultat de l’exercice pour le crédit et le compte 101 sur le capital individuel pour le crédit.

Écriture comptable de l’affectation du résultat d’une entreprise

Dans chaque société à Ixelles, le résultat comptable nécessite une répartition conforme à la législation en vigueur. Les modalités d’enregistrement comptable changent en effet en fonction de la nature de l’entreprise (société de personnes ou sociétés de capitaux). Quoi qu’il en soit, l’expert en comptabilité ne pourra nullement pas comptabiliser cette opération qu’après la validation du résultat par l’ensemble du groupe lors de l’assemblée.

En pratique, le professionnel en comptabilité tient compte de cette écriture comptable seulement à la date précisée sur le procès-verbal.  Pour les sociétés de capitaux, elles doivent, comme toutes les autres entités, affecter leur résultat tous les ans. Le traitement comptable d’une telle opération concerne seulement aussi les sociétés issues d’un régime anonyme comme les SA, les SAS ou sociétés par actions simplifiées.

Les bénéfices réalisés par les sociétés de capitaux peuvent être affectés à un de ses comptes de réserve. Ces écritures peuvent ensuite réparties dans le compte de report à nouveau.

Dans le cas où l’entreprise partage des dividendes, elle peut en effet se servir du compte 120 pour le débit et le compte 457 pour le crédit. Pourtant, quand elle paie des commissions à quelques associés-personne physique notamment, elle sera obligée de précompter des impôts et taxes sur la somme des dividendes.

0saves
If you enjoyed this post, please consider leaving a comment or subscribing to the RSS feed to have future articles delivered to your feed reader.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *